En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Poster une réponse
 
 
Poster une réponse

Je vous remercie de prendre le temps d'écrire ce message.

Votre nom (ou pseudo) :
Votre courriel :
Montrer aux visiteurs votre adresse Courriel :      
Note : l'adresse Courriel utilisée est protégée contre le SPAM.

S'abonner à ce fil de discussion :      

Vous répondez à LorEole qui a écrit :

 

Bonjour, bienvenue sur le forum et dans la longue liste des navigateurs sur le Flirt.
Merci pour la présentation car voilà un joli chantier pour l'hiver (et peut-être les suivants...).

Je vais me permettre un peu de retour d'expérience personnelle (mais beaucoup d'autres pourraient contribuer).
Pour la peinture intérieur, la clé c'est le décapage des colles utilisées pour le vaigrage (néoprène, ..). Sinon tu vas te retrouver avec une accroche délicate par endroit et des tâches qui risques d'apparaitre à plus ou moins long terme. Je sais c'est fastidieux, mais il faut, comme pour toute peinture, bien préparer la sous-couche. Il faut aussi déterminer exactement les aménagements ultérieurs que tu envisages, car pour certains il vaudra mieux peindre avant, alors que d'autres cela sera après... Exemple : tu envisages un placard cuisine (pour moi c'est indispensable k, et c'est incroyable tout ce que l'on peut mettre dedans une fois qu'il est fait -un demi coffre sous banquette + placard cuisine = autonomie à 3 personnes pour 15 jours). Pour faire le placard, il faut peindre avant (plus pratique pour les parois au fond) mais en protégeant par avance au scotch les zones où sera fait de la résine pour les fixations (le mat/roving + résine tiendra mieux après ponçage sur tissu que sur gelcoat !). Ensuite fabriquer le placard et le fixer. Il n'y a plus que les finitions au gelcoat à faire. Par contre, j'ai d'abord fait tous les supports de renforts à l'arrière et fait la peinture après. essaye d'anticiper car il n'y a rien de plus rageant que de décaper sa propre peinture après coup ... et de devoir la refaire ensuite (expérience vécue ...grrrr quel imbéciled )
Pour peindre, tu peux le faire au gelcoat ou à la peinture de cale (type Damboline) qui tient aussi extrêmement bien. Dernier point, n'oublie pas que tout revêtement en séchant va dégager des composés (niveau de COV) et que si tu envisages de passer du temps dans la cabine l'été prochain, alors fait les travaux de peinture bien en avance pour que la cabine ait le temps d'être aéré (au moins un mois, un bateau c'est compliqué à aéré...). Lorsque j'ai fait mes travaux de résines, les vapeurs de styrène (un composé de la résine) ont mis longtemps à disparaitre.
Enfin, il faut que le support soit propre (pas de micro moisissure, spores, champignons, ..) sinon un bateau étant un milieu humide et chaud en été, il risque d'y avoir prolifération (y compris entre couches de peinture) et donc risque d'odeur désagréable.d

Pour les toilettes chimique : C'est ce que j'ai. Dans mon Flirt DL, elles sont sous la descente à droite, posées sur un support en bois (plaque de contre plaqué 10 mm) avec un rebord pour ne pas bouger. Pour s'en servir il faut les sortir et les mettre en bas de la descente. Il faut choisir un petit modèle (pas toujours facile à trouver car les modèles camping-car sont souvent trop haut y) pour qu'il puisse passer sous la descente.

Pour la cuisine, je suis d'accord avec toi, supprime la bassine (pas d'eau, pas de vaisselle, pas de légumes à laver, etc... tout est fait dans le cockpit -en plus le puit de la dérive du DL est parfait pour vider l'eau !!).
Pour le réchaud, tout dépends de ton utilisation. Mais si tu veux pouvoir faire chauffer ou cuire quelque chose en navigation (attention dans le Flirt en navigation c'est parfois le parc d'attraction mais sans les pauses), alors monte un cardan !! Après deux ans, Je n'en ai toujours pas, et malgré un système de fixation de la casserole, c'est trop galère et dangereux (eau bouillante, un des premiers accidents). C'est mon prochain bricolage...

Électricité : Tout est fonction de tes besoins. Donc il faut que tu commences par faire une estimation de ce qui t'es nécessaire pour calculer la capacité batterie et les sources d’énergies. Pour ma part (et comme Cortomalin te l'a dit dans le post précédent) je suis complétement autonome avec un panneau solaire de 100 W et une batterie de 110 Ah. Je devrais même pouvoir réduire un peu la puissance du panneau solaire (mais j'ai utilisé celui que j'avais déjà). Avec celà j'alimente les feux de nav (LED conso 0,3 Ah, de mouillage 0,2 Ah, le pilote auto (entre 0,4 Ah et 0,7 Ah en fonction de la mer), l'ordinateur (2,5 Ah), l'AIS (0,2 Ah), la VHF, un petit GPS, la lumière cabine (le top, un néon de camping car de 8 W (0,7 Ah) et un transformateur 12 V --> 220V en cas de besoin.
Je n'ai volontairement pas mis d'alimentation d

cool wink biggrin smile frown eek mad confused rolleyes tongue cry
Recopier le code :