En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Forum » --unknown-- » Mise à l'eau
 
 
Forum - --unknown-- - Mise à l'eau

Nombre de membres 472 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
 

actif  Sujet n° 44

le 17/08/2007 @ 20:46
par CLAOUDOM

CLAOUDOM

1 message

Bonjour,
quelqu'un a t-il l'expérience de la mise à l'eau d'un flirt,deriveur
depuis une cale ,avec une remorque mécanorem articulée au 2/3 avant?
si possible sans mettre les tambours de frein dans l'eau
comment va réagir le bateau lorsqu'il aura quitté la remorque?il va certainement toucher le sol, est-il possible de le maintenir afin d'installer les béquilles
merci de vos suggestions
Ecrire à CLAOUDOM Site web CLAOUDOM
Poster une réponse Haut  
Réponse n° 1
--------
le 18/08/2007 @ 11:42
par CAPZ

Anonyme

visiteur

Voici mes réflexions sur le sujet :

1 - Les béquilles doivent être utilisées sur un sol plat avec peu de pente sur l’arrière. Sur une cale et quand on se déplace dans le cockpit, le poids se reporte sur l’arrière avec risque de bascule et de détérioration du safran ou du moteur. Souvent absent, le premier propriétaire de BleiziG avait installé une troisième béquille sur le tableau arrière car le Flirt était beaucoup sur un terre-plein.

2 – Je possède également une Mécanorem articulée (conseillée par un « vendeur ») que je trouve peu pratique car le niveau des rouleaux de quille est trop élevé. J’ai donc un peu de difficulté à remonter le bateau mais, par contre, il descend facilement. Lors de la mise à l’eau et pour compenser la hauteur, les tambours sont malheureusement en partie immergés. Je prends le temps de rincer abondamment à l’eau douce mais tout ce qui n’est pas galva vieillit vite et nécessite de l’entretien.

3 –Il faut freiner la descente du DL pour anticiper une « touchette » de l’avant du saumon, mais la voûte arrière flotte assez vite, soutient bien l’arrière et permet de soulager l’avant en levant à la main. Je ne me souviens pas d’avoir touché avec le saumon mais comme on n’est jamais à l’abri d’un incident, je prévois une mise à l’eau à marée montante, le bateau flottera quelques minutes plus tard !

4 - Si la cale est grasse, j’intercale un bout de remorquage de quelques mètres entre la remorque et la boule d’attelage afin de laisser les pneus de la voiture sur une surface avec suffisamment d’adhérence. (surtout à la remontée du bateau) Prévoir des cales pour la remorque.

5 – Ne pas oublier les bouts reliés à terre. Un à l’avant pour éviter que le Flirt parte sans toi. Un long à l’avant et un long à l’arrière pour compenser l’effet du vent latéral, amener le Flirt vers le quai ou maintenir la coque dans l’axe à la remontée du bateau. Ces deux derniers bouts peuvent être tenus par la même personne. Libérer l’accès de la cale au plus tôt.

6 - La mise à l’eau s’effectue sans précipitation. Elle peut être réalisée facilement à deux personnes si l’on a bien anticipé mais rien ne remplace l’expérience. L’observation des manœuvres effectuées par les autres plaisanciers nous renseigne déjà sur ce qu’il ne faut pas faire et enrichit notre vocabulaire sur les « noms d’oiseau ».smile
Ecrire à CAPZ
Poster une réponse Haut  
actif sujet actif   clos sujet clos   Important! Important!   Nouveau Nouveau message
Rectifier Rectifier message   Clôturer Clôturer sujet   Remonter Remonter  
Catégories de discussion  Forum