En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Forum » --unknown-- » Se simplifier la vie !
 
 
Forum - --unknown-- - Se simplifier la vie !

Nombre de membres 472 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
 

actif  Sujet n° 28

le 01/06/2007 @ 19:49
par CAPZ

Anonyme

11 messages

1 - Une carte collée sur l’envers de la table du Flirt et on dispose d’un document rigide qui ne vole pas au vent et qui est immédiatement disponible pour se rassurer lors des premiers bords dans les cailloux.

2 - Rinçage à l’eau douce

Si la douche solaire est bienvenue sur un petit bateau, l’utilisation d’un pulvérisateur de jardin permet d’économiser l’eau douce de façon conséquente lors du rinçage après la plongée.

3 - Boudin de filière

2 boudins d’isolation de canalisation en mousse enfilés l’un sur l’autre avec l’aide de savon liquide, le tout protégé par un ruban adhésif large coûtent beaucoup moins que les 30 € demandés par le ship.

Ecrire à CAPZ
Poster une réponse Haut  

Réponse n° 1
--------
le 15/06/2007 @ 20:50
par CAPZ

Anonyme

visiteur

4 - Eclairage LED

La République Populaire de Chine nous inonde de produits à bas coût comme les éclairages LED utilisés dans le tuning automobile. Profitons de ces gadgets peu gourmands et peu chers pour disposer d’un point d’éclairage économe.

5 - Poignée de sortie du cockpit

Une mini main-courante pour aider à entrer ou sortir du cockpit à la gîte : utiliser des poignées en plastique utilisées sur une caravane pour aider à la déplacer sans voiture.

6 - Un plastique adhésif blanc  collé en-dessous du compas peut servir à noter l’heure de la marée ou autre information à garder sous les yeux.

7 - Coupler HB et gouvernail pour les manœuvres au moteur

Un tronçon de tige filetée en inox coudé en U large est fixé à la fois à l’arrière du moteur et à l’arrière du safran de manière à pouvoir pivoter librement. Ce dispositif permet de conserver un écartement constant et de commander la direction à partir du moteur ou à partir de la barre, sans que l’hélice ne vienne toucher le safran.

Ecrire à CAPZ
Poster une réponse Haut  
Réponse n° 2
--------
le 17/06/2007 @ 18:03
par ELANZO

ELANZO

15 messages

tu n'as pas quelques photos de tous tes astuces????

merci

Ecrire à ELANZO Site web ELANZO
Poster une réponse Haut  
Réponse n° 3
--------
le 20/07/2007 @ 22:43
par CAPZ

Anonyme

visiteur

SECURITE

8 - Support feu, bouée et halin de 30 m (Cours des Glénans)

Utiliser 40 cm de tuyau PVC de  100 mm de diamètre (avec un fond !) pour stocker le halin, relié à la bouée couronne et au feu de retournement, plus rapidement disponible car seulement engagé dans le tube et posé sur le halin. Le poids du feu permet de le lancer plus loin sans être gêné par le vent. Le lien est ainsi maintenu entre l’homme à la mer et le bateau. Près du feu de retournement, prévoir une boucle qui fait dragonne pour engager la main et se laisser amener, sur le dos, vers le bord.

Faites faire un exercice d’homme à la mer sans y participer, ç'est riche d'enseignements !

9 - Aider à remonter l’homme à la mer :

Utiliser un palan suspendu à la drisse de spi. (Cours des Glénans)

Sinon, installer le palan de GV avec des mousquetons, de façon à pouvoir le retourner rapidement et l’utiliser en bout de bôme comme palan débordé.

On peut y adjoindre une échelle latérale, adaptée pour être bloquée sur le winch ainsi qu’une ouverture rapide pour la filière (mousqueton de drisse).

Si le skipper tombe à l’eau, l’équipage saura t-il le ramener à bord ? …

…Alors, autant mettre tous les atouts du côté du MOB ! (Mais ça n'arrive qu'aux autres.) smile

10 - Où est passée la gaffe ?

Dans la descente à droite, fixée verticalement par 2 supports, près de l’extincteur. Le couteau est à gauche de la descente avec la lampe torche.

Ces quatre éléments de sécurité sont visibles de tous et accessibles à tout moment.

Ecrire à CAPZ
Poster une réponse Haut  
Réponse n° 4
--------
le 20/07/2007 @ 22:55
par CAPZ

Anonyme

visiteur

Par beau temps et pour occuper l'équipage.

Pour la première partie de l'exercice de l'homme à la mer, un gilet ou un pare-battage relié à un seau peut suffire. Pas la peine de tirer au sort !

Par contre, pour la seconde partie, essayer de remonter un volontaire, volontairement inerte.

Ensuite, imaginer l'exercice avec du vent et des vagues.

Tout ça pour dire qu'il vaut mieux tout faire pour rester à bord.
Ecrire à CAPZ
Poster une réponse Haut  
Réponse n° 5
--------
le 23/03/2008 @ 18:24
par CAPZ

Anonyme

visiteur


Quelques trucs et astuces déjà connus mais toujours utiles


 

Bloquer le pied de mât

Utilisé lors des mâtages ou démâtages, un dispositif composé de 2 pattes mobiles qui se verrouillent au-dessus de l’axe de basculement en creux dans le pied de mât.

 

Taquet au pied de mât

Incontournable pour la drisse de GV lors des manœuvres en pied de mât. Se libère automatiquement quand on hisse la drisse.

 

Un portillon mobile

Peut être installé dans la descente avec quelques emplacements réservés aux instruments d’information tels que VHF, GPS, GSM, baro, horloge … Un long sandow fixé vers le compas permet au portillon de se remettre seul en place lors du passage par la descente.


Porte souple


Taillé dans une vieille voile de planche, ce dispositif permet de garder de la visibilité vers l’extérieur sans être trop vu du quai. Deux gros boulons inox lestent la latte inférieure. On peut également monter cette porte souple sur Velcro.

Ecrire à CAPZ
Poster une réponse Haut  
actif sujet actif   clos sujet clos   Important! Important!   Nouveau Nouveau message
Rectifier Rectifier message   Clôturer Clôturer sujet   Remonter Remonter  
Catégories de discussion  Forum